FANDOM


Cette article parle de l'épisode de la série TV.

Une résurrection inopportune (Untimely Resurrection) est le cinquième épisode de la Saison 2 de la la série TV "Outlander".

SynopsisModifier

Suite à l'altercation au diner, Jamie, Murtagh et Alex Randall sont envoyé à la Bastille. Jamie et Murtagh sortent sur demande de Duverney. Le Prince Stuart vient voir Jamie pour lui dire qu'il va commercé avec le Comte de St. Germain, il lui demande de revendre le vin exporter. Cela ne financera pas entièrement une guerre mais il espère avoir grâce à ça l'appuie financier de la France. Claire pense pouvoir donner les symptômes de la petite vérole à un marin pour que la cargaison soit bruler. Jamie rencontre St. Germain à la maison close pour avoir des détails de la transaction, aucun d'eux n'est ravis de la situation. St. Germain lui annonce qu'il stockera les tonneaux jusqu'à ce que Jamie les aient vendus. Claire rend visite à Mary Hawkins, qui lui donne un lettre pour faire sortir Alex de prison. La jeune femme lui annonce que son prétendant ne veut plus d'elle, et que cela l'arrange car avec Alex ils ont parler mariage. Claire se demande si elle doit faire parvenir la lettre, car si Mary épouse Alex et non pas Jack Randall, Frank n'existerait plus. Elle choisit de donner la lettre mais fait comprendre à Alex que n'ayant plus de travail il va voyagé de ville en ville sans grande fortune et sa santé est fragile. Mary qu'il aime mérite une meilleur vie, ce dont il semble d'accord. Claire va a Versailles avec Jamie pour aidé le Duc de Sandringham à trouver un bon cheval. Claire y revoit Annalise de Marillac, et un invité surprise fait son entré. Jonathan Randall arrive et lui parle, le Roi Louis arrive a son tour et se moque de Randall. Jamie prévenu par Annalise que Claire se sentait mal arrive à ses côté et fait une discussion courtoise mais empreinte de moquerie à Randall. Claire dit se sentir mal et s'excuse auprès du Roi qui lui permet de partir ainsi qu'a Jamie. Le Roi continu sa promenade et Jamie rejoint Randall pour le provoqué en duel, ce qu'il accepte. Jamie est enjoué par sa vengeance, mais Claire va le doublée et mettre Randall à la Bastille pour l'attaque sur elle et Mary. Jamie est fou de rage, et Claire lui explique que si Jack Randall n'a pas d'enfant avec Mary Hawkins, Frank ne nitrera pas. Elle lui dit qu'elle l'a sauvé deux fois, et qu'elle lui doit une vie. De plus a cette époque les duels sont interdit et il sera jeté en prison, la laissant avec leurs enfant à naitre. Jamie accepte à contrecœur car c'est un homme de parole de faire ce duel, mais il ne lui laisse qu'un an pour avoir une descendance. Claire le remercie mais il l'a repousse.

CastingModifier

Casting PrincipalModifier

Casting InvitéModifier

Notes de ProductionModifier

  • "Untimely Resurrection" est le titre du Chapitre 21 de "Le Voyage" dans la version original.
  • La principale inspiration pour l'appartement de Paris vient du Musée de Carnavalet - un musée montrant des intérieurs du 16ème, 17ème, et 18ème siècle.
  • Les cuillères de l’Apôtre : Ron a dit qu’il voulait Jamie Claire du donner un cadeau de baptême. L’équipe documenté gaélique traditionnel baptême cadeau pour le XVIIIe siècle et Dani Berrow, leur historien, a présenté l’idée des cuillères de l’Apôtre. Les cuillères finit par être beaucoup plus volumineux que prévu, mais bien fonctionné pour le tournage.
  • Toni Graphia avait écrit un échange de dialogue du script, où Jamie dit qu’il envisage d’avoir un enfant pour chaque cuillère et Claire est choquée d’apprendre qu’il veut avoir 12 enfants. Cela bien sûr n’a pas fait le montage final.
  • Les jardins et l'étable du Palais de Versailles : Les extérieurs ont était en fait filmé en Ecosse. Les jardins sont en fait ceux du Château Drummond de Perthshire et l'étable à Gosford House dans l'Est Lothian.
  • Le costume du Roi Louis XV est une réplique exact du costume que le Roi de Suède avait offert au Roi Louis XV, bien que chronologiquement cela se passe quelques années après l'histoire de la série.
  • Dans la France des années 1740, la gendarmerie était une unité de cavalerie militaire, et non pas une force civile semblable a la police.


MultimédiaModifier

Bande sonModifier

VidéosModifier

ImagesModifier

RéférencesModifier